Logo Copibec
Infolettre - 14 mars 2019
PARTAGEZ   Facebook  Twitter  LinkedIn 

De bonnes nouvelles pour la gestion collective

Les événements se bousculent dans le domaine du droit d’auteur. Dans les dernières semaines, Copibec a adopté la chaîne de blocs, la Ville de Laval a adopté la licence de Copibec pour la gestion des droits d’auteur, une revue littéraire québécoise s’est également lancée dans la blockchain et les universités canadiennes refusant la gestion collective ont subi un contrecoup du public.

 Nos plus récentes nouvelles

PARTAGEZ   Facebook  Twitter  LinkedIn 

Mot de la directrice générale

Les efforts de votre société de gestion ont porté fruit : de grandes avancées, tant pour les titulaires de droits que les utilisateurs d’œuvres, ont été faites.

Le 26 février dernier, nous avons eu le bonheur d’annoncer que Copibec se lance dans la technologie des chaînes de blocs. En partenariat avec la jeune et dynamique entreprise Scenarex, nous développerons une plateforme facilitant le partage de matériel protégé en entreprise. Pour les titulaires de droits, cette plateforme utilisant la chaîne de blocs assurera une gestion efficace et précise de leurs droits d’auteur.

Nous avons également eu le plaisir d’annoncer la conclusion d’une entente avec la Ville de Laval. Cette collaboration avec la 3e plus grande ville du Québec permettra la distribution de 137 000 $ sur 6 ans aux titulaires de droits dont les œuvres sont utilisées par les employés de la ville. En s’associant à Copibec, Laval reconnaît ainsi l’importance de rémunérer les créateurs, eux qui sont de véritables vecteurs culturels et économiques pour la ville.

Enfin, je conclus en souhaitant la bienvenue à notre nouvelle recrue : Xavier Daffe-Bordeleau. Xavier assurera le suivi des demandes pour le service DONA et collaborera à d’autres dossiers du service Éducation.

 

Frédérique Couette
Directrice générale

PARTAGEZ   Facebook  Twitter  LinkedIn 

Le droit d'auteur, ici et ailleurs

Une première revue littéraire dans la chaîne de blocs

En intégrant sa revue littéraire H à la chaîne de blocs Steem, le rédacteur en chef Walid Romani espère créer une nouvelle forme de rémunération pour les auteurs. La création de contenus et les interactions en ligne pourraient rapporter des redevances.

Lire l’article du Devoir.

Une campagne de mobilisation anti droit d’auteur tombe à l’eau

La semaine dernière, la Canadian Association of University Teachers encourageait ses membres à signer une pétition intimant le gouvernement fédéral à conserver l’exception de l’utilisation équitable de la Loi sur le droit d’auteur à des fins d’éducation. Contre toute attente, cette pétition a déclenché une véritable levée de boucliers parmi les professeurs membres. Surprenant ? Pas vraiment, quand on sait que beaucoup d’entre eux sont auteurs.

Voir les réactions des professeurs sur Twitter.

Exploitation non autorisée de la photo d’un bébé à des fins commerciales

Mauvaise surprise pour une mère de famille d’Alma : un cliché de sa fille — alors âgée de quelques jours — est utilisé comme démonstrateur au centre d’impression d’un magasin Walmart depuis deux ans, et ce sans autorisation.

Lire l’article dans Le Quotidien.

PARTAGEZ   Facebook  Twitter  LinkedIn 

Respect du droit d'auteur et rémunération des créateurs: la Ville de Laval collabore avec Copibec

COMMUNIQUÉ
Respect du droit d'auteur et rémunération des créateurs:
La Ville de Laval collabore avec Copibec


Précédent LIRE LA SUITE Suivant
PARTAGEZ   Facebook  Twitter  LinkedIn 
 CHAÎNES DE BLOCS 

Gestion des droits d'auteur: Copibec adopte la technologie Blockchain

COMMUNIQUÉ
Gestion des droits d'auteur: Copibec adopte la technologie Blockchain

Montréal, 26 février (...)

Précédent LIRE LA SUITE Suivant