Un conseil d'administration tourné vers l'avenir


Un conseil d'administration tourné vers l'avenir

COMMUNIQUÉ
Un conseil d'administration tourné vers l'avenir

Montréal, le 27 juin 2019 — À la suite de son assemblée générale annuelle tenue le 19 juin 2019, Copibec est heureuse de vous présenter la composition de son conseil d’administration pour l’année 2019-2020. Madame Suzanne Aubry, représentante de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ), a été élue présidente et succédera à Monsieur Gilles Herman de l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL), qui occupera le poste de vice-président.

Composé à parité de membres représentant les auteurs et les éditeurs, le conseil d’administration accueille également les administrateurs suivants :

- La secrétaire Geneviève Lauzon (UNEQ)
- La trésorière Francine Bergeron de la Société de développement des périodiques culturels québécois (SODEP)
- Simon Van Vliet de l’Association des journalistes indépendants du Québec (AJIQ)
- Lise Létourneau du Regroupement des artistes en arts visuels (RAAV)
- Suzanne Spino (ANEL)
- Pierre-Paul Noreau des Quotidiens du Québec
- Karine Légeron (UNEQ)
- Emmanuelle Bruno (ANEL)

Après plusieurs années de précieux services, Madame Danièle Simpson (UNEQ) et Monsieur André Dumont (AJIQ) quittent le conseil d’administration. Nous remercions chaleureusement ces deux administrateurs pour leur travail acharné au fil des ans.

Une année 2018-2019 mouvementée

Copibec a entrepris une restructuration afin de répondre aux nombreux défis auxquels elle fait face. « Un tel processus de transformation organisationnelle est un travail de longue haleine qui exige de la patience et de la persévérance de la part de tous au sein de Copibec », a rappelé Frédérique Couette, directrice générale, lors de l’assemblée générale annuelle. « C’est un travail nécessaire que nous devrons poursuivre dans les prochaines années afin de préserver l’efficacité et la pérennité de votre société de gestion. »

Cette transformation permettra à l’organisation de mener à bien plusieurs projets, dont l’amélioration de la plateforme SAMUEL, du service DONA et du système de gestion des droits d’auteur SAVIA. Elle permettra également de développer un « Hub Copibec » en partenariat avec Scenarex et de poursuivre notre mobilisation dans le cadre de l’examen de la Loi sur le droit d’auteur.

Au cœur de tous ces projets, Copibec continue d’exercer sa mission fondamentale : percevoir et redistribuer des redevances pour l’utilisation d’œuvres protégées par le droit d’auteur. Pour l’année financière 2018-2019, Copibec a perçu plus de 13,5 millions de dollars en redevances. Depuis le début de ses opérations, c’est quelque 207,9 millions de dollars qui ont été redistribués aux éditeurs et auteurs de livres, de périodiques et de journaux ainsi qu’aux créateurs d’œuvres artistiques.

2019-2020 : une année sous le signe de la résistance et de la croissance

Malgré les nombreux rapports détaillés déposés par Copibec, ses associations membres et plusieurs acteurs du milieu culturel, le Comité permanent de l’industrie, des sciences et de la technologie (INDU) a déposé en juin un rapport prônant l’attentisme et n’offrant aucune mesure concrète pour rétablir un véritable équilibre entre les besoins des utilisateurs et les droits des créateurs et de leurs éditeurs. Le comité INDU ignore même les propositions d’un rapport qu’il a pourtant commandé au Comité permanent du patrimoine canadien, et qui a été accueilli favorablement par les acteurs du milieu culturel.

« Faut-il donc pour autant baisser les bras ? », demande Gilles Herman, président sortant de Copibec. « Certainement pas. La prochaine année en sera une de labeur, sous le signe de la résistance, mais surtout de la croissance : celle de nos revendications, de nos ambitions et, espérons-le, de nos revenus en tant que créateurs et éditeurs ».

-30-

Source :
Kevin Charron
Coordonnateur - Communications
k.charron@copibec.ca / (514) 288-1664 #249
www.copibec.ca