Mème 101


Mème 101

« L’Oxford English Dictionary définit le « mème » comme « un élément d'une culture (prise ici au sens de civilisation) pouvant être considéré comme transmis par des moyens non génétiques, en particulier par l'imitation ». »

Wikipédia

 

Des images humoristiques un brin décalées et parfois cryptiques se répètent sur votre fil d’actualité Facebook ou Instagram... Certaines semblent identiques et d’autres varient plus ou moins.  

Sans le savoir peut-être, vous êtes entrés dans l'univers des mèmes.

 

Artefact du web

Le mème est une forme de communication émergeant de la culture web, une nouvelle façon de « faire de l’esprit » qui circule en ligne surtout depuis les années 2000.  

Il s’agit d’un type de langage contextuel, comme une blague d’initiés qui se partage entre amis, une sorte d’inside joke.  

Au lieu de s’adresser aux membres d’un même groupe social, le mème lui se propage sur internet. 

 

Ultra reproductible

Un mème peut se répéter des milliers, voire des millions de fois.  

Les internautes ont l’habitude de découvrir les mèmes, de se les approprier et de les reproduire comme bon leur semble.  

 

Hors contexte

Le point de départ est souvent une image qui a de l'impact sur le web — par exemple, une photo douteuse d’une célébrité — qui sera détournée pour lui faire porter un message précis.  

L’image est ensuite adaptée par les utilisatrices et utilisateurs des réseaux sociaux qui lui accolent une phrase amusante et/ou la modifient pour peaufiner et adapter le message de leur choix. 

 

Un exemple incontournable

Fort à parier que vous avez vu plusieurs versions du mème avec Bernie Sanders arborant un air renfrogné, les jambes et bras croisés et portant des moufles.  

Ce mème représente une personne qui aurait mieux à faire qu’être là où elle se trouve présentement.  

Des internautes ont adapté la photo originale avec Sanders en changeant le contexte pour illustrer toutes de situations où on préférerait être ailleurs. 

 

Étymologie

L’origine de cette terminologie du web provient d’un tout autre domaine : celui de la biologie évolutive. En biologie, le mème est-ce qui se reproduit.  

En 1973, tentant d’expliquer la réplicabilité des plus petites parcelles de langage, le biologiste et théoricien de l'évolution britannique Richard Dawkins les aurait désignés par ce terme « mème ».  

 

Histoire du mème

La première instance connue de mème est apparue durant la 2e guerre mondiale. Des soldats américains s’amusaient à dessiner un personnage du nom de Kilroy avec de la craie un peu partout en Europe pour indiquer aux autres soldats qu'ils étaient passés par là.

« Kilroy was here est un célèbre graffiti qui est apparu [...] pendant la bataille de Normandie. Il se compose généralement d'un dessin schématique représentant un personnage avec un gros nez, timidement caché derrière un mur, et du texte en anglais : « Kilroy was here ». »

Wikipedia

 

Qu’est-ce qui fait un bon mème ?

Difficile de prédire la recette parfaite d’un mème.  

Une blague sur l’actualité, comme la photo de Bernie Sanders prise  lors de l’inauguration de Joe Biden en janvier 2021, peut être hilarante mais rapidement perdre aussi de son intérêt.  

Inversement, une blague sur un sujet universel pourrait rejoindre un grand nombre d’utilisatrices et d’utilisateurs et perdurer dans le temps, mais susciter une réaction bien moins forte au début.  

 

Pourquoi utiliser les mèmes ?

Les mèmes font partie de l’humour du web et peuvent être de formidables véhicules pour communiquer un message s’ils sont bien relayés. 

Des autrices, auteurs et artistes utilisent le mème pour s’exprimer et donner libre cours à leur créativité. Certains iront jusqu’à endosser l’identité d’artiste du Net.  

Depuis peu, des marques s’invitent dans l’univers des mèmes. Elles cherchent à exploiter ce phénomène pour attirer l’attention et se faire connaitre des consommatrices et consommateurs dans l’espoir qu’ils interagissent avec leurs contenus.

 

En conclusion  

Le mème est un médium de communication humoristique dont l’intérêt réside dans sa reproductivité et son haut potentiel de diffusion.  

L’omniprésence du mème sur le web incite les artistes et les entreprises à adopter ce mode de communication pour s’exprimer et/ou promouvoir leurs produits et services.

La montée des mèmes n’est pas sans poser des enjeux en matière de droit d’auteur.

Creusez la question : Mème et droit d'auteur

Abonnez-vous à l'infolettre pour en savoir plus sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle